Accès direct au contenu


Version française > Les actions > Conservation, reproduction artificielle et réintroduction

Conservation, reproduction artificielle et réintroduction


Le projet LIFE
protection et conservation de Margaritifera auricularia comporte 4 axes différents dont un volet conservation, reproduction et réintroduction en milieu naturel afin de renforcer et rajeunir les populations existantes.


Le laboratoire développé sur le site de Chinon permet de mener un élevage de Grandes Mulettes à vocation de réintroduction.


Chaque année, des adultes de Grandes Mulettes sont prélevés dans le milieu en période de reproduction (mars-avril) afin de recueillir les glochidies (larves) en laboratoire.

Les mulettes sont ensuite remises dans leur milieu d’origine tandis que les larves sont mises en contact avec des esturgeons afin qu’elles s’enkystent dans leurs branchies. Au bout d’un mois environ, ces dernières devenues juvéniles se décrochent et nous les recueillons pour les mettre en élevage dans des canaux artificiels. Le taux de mortalité des juvéniles est très important durant les premiers mois et ils restent par la suite vulnérables durant leurs premières années. Leur réintroduction en milieu naturel aura ainsi lieu au bout de la troisième ou quatrième année, afin qu’ils soient plus résistants.
 

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Retour au site institutionnel